Le groupement féminin entre l’AS Ecully et le FCLDSD va entrer dans sa deuxième saison.
A la veille de la reprise des compétitions féminines, nous faisons le point avec  Ludo Colé, le co-responsable de la structure.
 

Ludo, comment s’est passée la dernière saison avec le groupement féminin ?
Cette association entre le FCLDSD et l’AS Ecully nous a permis d’avoir des équipes 100 % féminines de la catégorie U11 à senior. La mise en a été assez rapide entre Patrice Montagnon, le responsable des féminines d’Ecully, et moi-même pour le FCLDSD. Il a fallu une bonne communication avec les parents pour leur expliquer les lieux d’entraînement. Sportivement, le groupement a très bien fonctionné. Nos cent-dix-sept licenciées ont été assidues et très contentes d’évoluer dans des championnats féminins.

Comment s’est déroulée votre intersaison ?
Tout d’abord, avec Pat (NDLR Montagnon), nous avions la volonté de mettre deux éducateurs par équipe afin d’augmenter la qualité des entraînements. Après, l’intersaison a été compliquée sur le côté organisationnel. Il faut du temps pour être vraiment en place.
Au niveau des licences, tout n’est pas encore rentré aujourd’hui. Mais nous avons eu quarante nouvelles joueuses à l’essai. Pour l’instant, nous ne savons pas si nous aurons les mêmes effectifs que la saison dernière. Mais nous ne devrions pas en être loin. Peut-être même nous aurons plus de filles.  

Quels sont vos objectifs pour cette année ?
Comme pour la précédente, il sera de fidéliser nos licenciées. Nous voulons également aux filles de progresser individuellement et collectivement. Nous n’avons pas d’objectif de résultat. Nous voulons simplement qu’elles prennent du plaisir à évoluer ensemble. Solidifier le groupement est le point le plus important sur lequel nous voulons travailler cette saison. Quand nous aurons grandi, nous pourrons nous permettre d’envisager des objectifs de résultats. 

Le mot de la fin pour toi…
Je veux que toutes les filles aient le sourire lorsqu’elles sortent des entraînements ou des matchs. Et que cette saison se déroule bien, sans pépins physiques.

Propos recueillis par Matteo Galpin